C’est dans ce AIRBNB que j’ai créé la collection STELLAR, je l’ai réalisé à l’acrylique, au fusain sur du papier ARCHES de différents formats ( A4 / A3 / A2 )

DANS LE JARDIN

10h59, Le 13/01/18

Faut il que les choses soient justes ? Doit on s’imposer cette loi qui alourdi chacun de nos pas ? N’est il pas juste, d’agir uniquement ? Je passe mon temps à courir après des vendeurs d’espoirs. Dans cette rue commerçante, toute sorte de beaux parleurs, de vitrines clinquantes, de boutiques trop colorées.

On m’attrape la main, me tirant par là, celui ci me parle de succès, combien la renommée est une justesse, celui la, d’un visage sombre me chuchote quelques astuces, des leurres de précision, de ses mains, il illustre des chemins de traverses pour mieux duper. Comment faire croire au juste, voilà sa méthode !


M’échappant de ce vacarme, que veux-je vraiment ? Je songe. Le juste est il un but en soi ? Un dictat ? Une assurance ? Une catharsis ?

Mon passé refait surface, se rejoue devant mes yeux des scènes oubliées.
Une seule évidence : Le juste d’hier est l’injuste d’aujourd’hui. Et inversement, ce faux ami est d’humeur changeante, je ne peux m’y fier : Il parle trop, gesticule, s’affole, me menace, m’effraie à longueur de journée.


La félicité laisse passer dans cet épais nuage un mince rayon d’or. Et cette fine lumière éthérée éclaire ma pensée.


La justesse : un tel concept ne peut être une finalité, je l’échange contre l’être et son imprécision, garant d’un geste imparfait, certes, mais continu et personnel. Dont les règles sont intimes et indépendantes.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.